Accueil > causeries du moment > visite de Lisbonne

visite de Lisbonne

Conseils de voyage à Lisbonne

Portugalia, c’est une chaîne de restaurants, la carte est excellente, deux options se présentent : manger en salle où le choix est plus important et les prix aussi, ou manger au bar où la carte est plus réduite, les tarifs également. On profite d’un cadre typiquement portugais, les murs couverts d’azulejos, et du grand aquarium en salle. Les serveurs vous réservent un accueil chaleureux et sympathique, en salle ou au bar. C’est une très bonne adresse pour découvrir la gastronomie portugaise à moindre coût.

Praça Luis de Comoes. Je conseille le Musée du Chiado, entre la faculté des arts et la place Luis de Camoes, les boutiques de luxe et les galeries se succèdent, d’un côté la Fnac insérée dans un petit centre commercial où l’on peut manger sans se ruiner. Juste devant, j’ai rencontré une artiste de rue qui joue de l’accordéon, de nombreux passant ne la remarquent pas, et pourtant, son interprétation est digne d’un fado, elle y met toute son âme, toute son cœur et offre un rare moment d’une intense émotion. De l’autre côté de la rue, on passe les deux églises (celle des Italiens et de Notre Dame de l’Incarnation) pour arriver place de Camoes, je recommande le petit kiosque sur la place, juste derrière la statue, il propose un choix raisonnable pour une petite échoppe au charme désuet digne de Montparnasse. Les pâtés au poulet sont un délice et se marient très bien avec un thé vert. Les pastels se marient très bien aussi avec un café allongé. C’est un îlot de calme au milieu du tumulte des voitures et de la ligne de tramway n°28, les tatouages des serveuses sont déjà une invitation à l’art, une insolite introduction au Musée du Chiado à deux pas de là…

Petit conseil : pour les jambes lourdes et les dos endoloris, la pharmacie juste à côté propose des crèmes musculaires très efficaces, sur les bons conseils des vendeuses qui, visiblement, ont l’habitude de ce genre de demande…

Pour le déjeuner, je recommande Signal verde, un petit restaurant familial rue Calçado de Combo, la carte est très bonne et l’on y goûte une cuisine familiale et copieuse, dans un cadre agréable les murs couverts d’azulejos sur fond vert (d’où le nom du restaurant). L’accueil est chaleureux, on se sent réellement accueilli dans une famille portugaise, pour une escale culinaire particulièrement appréciable.

On peut continuer la visite par le musée archéologique à 500 m de là, avant de se reposer place Dom Perdo IV, ou place Figueira. Après un repos bien mérité, on peut arpenter les rues à angle droit du Chiado qui regroupent les boutiques de souvenir et les terrasses, avant de descendre la rue Augusta et passer sous l’arc de triomphe, magistrale porte d’entrée de la place du Commerce. Les pieds endoloris peuvent alors se délasser dans le Tage, assis sur les rochers couverts d’algues. La suite de la visite impose un choix, soit le château St Georges tout près, soit les musées de l’art antique et des arts orientaux un peu plus loin. Les plus courageux iront jusqu’à la tour de Belem après avoir visité les musées de l’électricité, des carrosses, d’archéologie, de la marine et le palais national. Attention, une fois sur place, la station de métro la plus proche est à 4-5 km.

Les plus courageux peuvent entreprendre un parcours encore plus sportif (attention, peu sportifs s’abstenir !). De la station Areeiro, prendre l’avenue Joao XXI jusqu’à Praça de Touros, puis l’avenue de la République jusqu’à la Praça Saldanha puis la praça Pombal. Là on peut visiter le parc Edouard VII et prendre de très belles photos avec le drapeau portugais qui se découpe sur le paysage. Juste en contrebas, il y a un Corte Ingles (ouvert le dimanche) où l’on peut faire un brin de shopping et faire une pause pour boire un café et déguster une pastel. Après ce petit repos, il reprends la rue da Fronteira qui passe devant le pénitencier jusqu’à l’Avenue de Sousa qui descend jusqu’au centre commercial Amoreiras (ouvert le dimanche comme tous les centres commerciaux). Puis on reprend l’avenue Joachim de Aguio jusqu’à la place Pombal, sur la droite, on descend l’avenue Libertad jusqu’à la praça Restauradores avant de descendre la rue Aurea jusqu’à l’arc de Triomphe qui s’ouvre sur la praça de Comercio. Ce total d’environ 6 km permettra de découvrir Lisbonne, le petit plus est la brocante sur l’avenue Libertad le dimanche. On peut aussi faire un détour par la fondation Gulbenkian dont le parc invite à une profonde zénitude. Il y a deux musées, celui des arts contemporains et celui de la fondation qui présente la célèbre et très riche collection Gulbenkian (riche collectionneur d’origine arménienne), celle-ci couvre des collections égyptiennes, grecques, assyriennes, et une grande quantité d’œuvres d’art islamique et préislamique (céramiques, tapis), des œuvres de maîtres en particulier français, et une salle dédiée à la collection Lalique très complète et de toute beauté.

Autre parcours, prendre la ligne de métro Azul direction Amadora Este jusuq’à la station Colegio militar/Luz, en sortant on est déjà dans le centre commercial Colombo avec près de 400 boutiques, on peut y faire un brin de shopping et y manger, il y a une bonne dizaine de restaurants à l’étage. Ensuite, on reprend la ligne de tram en sens inverse jusqu’au jardin zoologique. Une très agréable visite très arborée permet de découvrir des espèces aussi diverses que girafes, fauves, rhinocéros blanc, singes, oiseaux, etc… Le billet permet un accès aux cabines suspendues qui fait le tour du parc, et offre de très belles vues sur Lisbonne pour de belles photos. Le clou de la visite est le spectacle d’une petite heure est le show aquatique avec des dauphins et des otaries. On peut ensuite reprendre le métro jusqu’à Pombal devant le parc Edouard VII ou bien Restauradores, Baixa-Chiado pour continuer la visite et manger dans les très bons restaurants de ces quartiers touristiques.

Autre parcours, station métro Moniz, dans le quartier populaire de la place Martin Moniz, on remonte la rua dos cavaleiros, St André, St Tomé pour arriver à la place qui offre une vue panoramique sur Lisbonne. Après quelques belles photos, je recommande vivement le musée des arts décoratifs, cette magnifique collection du banquier Ricardo do Espirito Santo Silva. Les salles qui se succèdent sont toute plus belles et riches les unes que les autres, après une enfilade de salles, on arrive à un petit escalier en bois peint, (imitation marbre, on s’y tromperait) pour arriver à l’étage qui présente une collection de miniatures d’une grande qualité. De retour à l’entrée, on tombe sur une pinata géante, une sculpture originale et monumentale en bois d’ébène et de cheveux !

Puis un escalier mène à la salle des sièges, cette nouvelle collection reste très surprenante, déjà, le mobilier présenté (en particulier les lits) et les vêtements rappellent les proportions de l’époque. La taille a bien changé depuis le 16e-17e, nous serions passés pour des géants, dominant de 2-3 têtes les hommes et femmes de l’époque !

Petit détail, lorsque l’on redescend l’escalier de la salle des fauteuils, le tapis central glisse, attention aux chutes…

Je recommande ensuite de prendre un café et un excellent gâteau au chocolat à la cafeteria du musée, sur la terrasse très calme, au milieu du tumulte lisboète. Les murs vermillon de cette cour intérieure tranchent avec les magnifiques azulejos. Le calme reposant de cette terrasse est tout jute interrompu par les cloches de l’église Ste Lucie toute proche.

Un peu plus haut, on remonte la rue Luz Soriano pour arriver à la traversa de inglesinhos, là je recommande le restaurant Cinderela qui propose un menu à 6 euros à midi, et une très agréable terrasse. L’accueil est des plus chaleureux, sur un fond musical très reposant. On est loin du centre et pourtant, le tumulte reprend à quelques rues de là. Il est d’ailleurs recommandé de se perdre dans ce dédale de petites rues très agréables et surtout très fraîches et à l’ombre en été quant la température dépasse largement les 30°…

Les tarifs sont très raisonnables, les plus bas depuis les quelques rues qui séparent le Barrio Alto (le soir, 1l de bière + 1 soupe + 1 plat + 1 salade de poulpe + deux bières + café + deux pâtisseries pour 21 euros). Les tarifs sont très raisonnables, les plus bas depuis les quelques rues qui nous séparent du Barrio Alto à la place de Camoes. Un quartier certes touristique, mais qui se fond parfaitement avec le paysage. Un charme discret où on se laisse porter par cette indolence propre aux villes du sud. C’est un bonheur que de profiter de ce moment de répit entre tant de lieux à visiter, tant de choses à voir, à ressentir et apprécier. Il y a 1000 petits plaisirs que l’on découvre d’une rue à l’autre, je retiens l’exemple d’une joueuse d’accordéon (juste au pied de la FNAC), il y a de nombreux artistes de rue, mais celle-ci fait passer toute son âme dans son instrument, quelques notes suffisent pour vous obliger à écouter quelques instants. Véritablement, on redécouvre cet instrument dans le mains de cette artiste, digne du plus poignant des fado.

D’autres sites intéressants sont à découvrir comme le Musée de l’électricité, des Carosses, le Musée National d’archéologie, celui de la Marine, le planetarium Gulbenkian, la Tour de Belem, le Musée Ethnologique et le Palais National. Voilà de quoi remplir une journée pour les plus courageux, seul point négatif, la station de métro la plus proche est celle de Cais do Sodre à près de 5-6 km de là au sud ou bien reprendre l’avenue Calca Tapada, en direction du Palacio Real das Necessidades, la Basilique de Estrella puis l’avenue Alvares Cabral jusqu’à la station Rato (là il faut être assez sportif !).

Un autre parcours plus tranquille est la visite du Musée de l’Orient, puis le Musée des Arts Antiques, suivre la rue Janelas Verde, puis la rue Do Marques de Abrante, la rue da Boavista, pour arriver rua Flores jusqu’à la place de Camoes, et là se perdre dans le Chiado ou bien s’arrêter en terrasse pour se reposer avant de reprendre le métro pour rentrer à l’hôtel, fourbu mais heureux…

Publicités
Catégories :causeries du moment
  1. Victoire
    26 septembre 2013 à 15 h 55 mi

    Coucou. Super ça donne envie d’y aller. Mais il me manque les photos… Bravo Alex.
    Bizzzz
    Vicoire

  2. 30 septembre 2013 à 12 h 11 mi

    je passerai te les montrer, il y en a pas mal, mais j’en ai perdu une partie à cause d’une carte SD défaillante… arghhhhh

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :