Accueil > Ukraine-Russie > Ukraine, la tentative de compromis dans l’impasse…

Ukraine, la tentative de compromis dans l’impasse…

Source : http://www.lepoint.fr/monde/crise-en-ukraine-la-russie-fait-etat-de-certains-progres-18-08-2014-1854570_24.php

Le Point.fr – Publié le 18/08/2014 à 10:13 – Modifié le 18/08/2014 à 12:49

Crise en Ukraine : aucun progrès sur un cessez-le-feu

La réunion quadripartite survenue ce dimanche à Berlin n’a encore rien donné. De longues discussions sont encore à prévoir pour aboutir à une solution.

Source AFP

Aucun progrès n’a été obtenu sur un cessez-le-feu et sur un règlement politique en Ukraine, à l’issue d’une réunion quadripartite dimanche à Berlin, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. « Là où nous ne pouvons pas encore faire état de résultats positifs, c’est avant tout (sur) le cessez-le-feu et le règlement politique » en Ukraine, a souligné Sergueï Lavrov, s’exprimant devant la presse à Berlin et cité par les agences russes. « Nous avons confirmé notre position selon laquelle un cessez-le-feu (…) doit être sans condition », a-t-il indiqué. Mais « nos collègues ukrainiens continuent malheureusement de poser des conditions, qui sont en plus assez floues, comme celle d’assurer l’impénétrabilité de la frontière » russo-ukrainienne, a regretté le ministre russe. « Nous n’avons rien contre (l’aspiration de Kiev de mettre en place, NDLR) le contrôle du régime de traversée de la frontière qui serait le plus efficace possible. Tout ce qui dépend de nous, nous le faisons », a-t-il assuré en estimant que l’Ukraine pourrait à son tour y contribuer de manière « plus efficace ». Sergueï Lavrov a également fait état des discussions sur un éventuel octroi de drones aux observateurs d’une mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), déployée à une partie de la frontière russo-ukrainienne. Il s’agit de fournir à « la mission de l’OSCE des aéronefs sans pilote pour contrôler la frontière du côté ukrainien, depuis l’espace aérien ukrainien. Nous soutenons cette approche », a déclaré Sergueï Lavrov. « Le plus efficace sera le travail de la mission, le mieux cela sera », a-t-il ajouté.

 Des discussions difficiles

Les chefs de la diplomatie russe, ukrainienne, française et allemande, qui se sont réunis dimanche à Berlin, ont parlé de « la situation en Ukraine dans tous ses aspects en accordant une attention particulière aux tâches visant à mettre fin aux actions militaires (…) et à créer les conditions permettant d’entamer le processus de règlement politique le plus vite possible », a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. Les parties ont également évoqué les questions concernant la sécurité à la frontière russo-ukrainienne et la livraison d’aide humanitaire vers le sud-est de l’Ukraine. « Cinq heures de conversation difficile. Mais peut-être que, pour sortir du statu quo, il faudra beaucoup de (telles) séquences de cinq heures », a prévenu le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine, sur son compte Twitter. « Il n’y a pas de place pour un compromis si l’État doit franchir sa ligne rouge. L’Ukraine ne l’a pas franchie. Nous avons senti le soutien de nos partenaires. » Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, avait déjà fait état de « progrès sur certains points », à l’issue d’une réunion dimanche avec ses homologues russe Sergueï Lavrov, ukrainien Pavlo Klimkine et français Laurent Fabius, tout en admettant que les discussions avaient été « difficiles ». De source diplomatique française, on a aussi indiqué que, « malgré le climat difficile, des progrès avaient été enregistrés », sans plus de précisions. Le sud-est de l’Ukraine est le théâtre depuis quatre mois de combats de plus en plus intenses entre les forces régulières de l’armée ukrainienne et les insurgés pro-russes. Kiev et l’Occident accusent la Russie de fournir en armes et en hommes les insurgés séparatistes, ou à tout le moins de fermer les yeux sur ces approvisionnements, ce que Moscou dément. La Russie demande pour sa part un cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine pour pouvoir y acheminer une aide humanitaire actuellement bloquée à la frontière russo-ukrainienne.

——————————————————————————-

Source : http://french.ruvr.ru/news/2014_08_18/Kiev-doit-renoncer-a-lusage-de-la-force-pour-resoudre-la-crise-Lavrov-5685/

Kiev doit renoncer à l’usage de la force pour résoudre la crise (Lavrov)

 

Par La Voix de la Russie | Le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que les efforts internationaux visant à résoudre la situation dans le Sud-est de l’Ukraine étaient inutiles tant que Kiev utiliserait la force.Cette déclaration a été faite après la réunion de ministres des Affaires étrangères de la Russie, de l’Allemagne, de la France et de l’Ukraine.Le chef du ministère des Affaires étrangères a également déclaré que son attitude négative aux demandes de l’Ukraine à l’OTAN et à l’Union européenne concernant la fourniture d’une assistance militaire à Kiev s’expliquait par le fait que ces demandes étaient « contraires à tous les accords qui ont été conclus sur la nécessité d’un cessez-le-feu et afin d’entamer des négociations ».

Publicités
Catégories :Ukraine-Russie
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :