Accueil > Ukraine-Russie > Ukraine, une sortie de crise toujours aussi incertaine…

Ukraine, une sortie de crise toujours aussi incertaine…

Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/09/04/en-ukraine-sur-le-terrain-le-cessez-le-feu-semble-encore-loin_4482416_3214.html

En Ukraine, la sortie de crise semble encore loin

Le Monde.fr | 04.09.2014 à 20h20 • Mis à jour le 04.09.2014 à 20h52

Alors que les pourparlers autour d’une sortie de crise ukrainienne sont au cœur du sommet de l’Alliance atlantique qui s’est ouvert jeudi 4 septembre à Newport, au Royaume-Uni, la situation sur le terrain, elle, semble loin de cheminer vers un cessez-le-feu. 

  • Nombreuses explosions à Marioupol

De nombreuses explosions ont été entendues aux abords du port stratégique ukrainien de Marioupol, sur les rivages de la mer d’Azov, ont constaté des journalistes de l’Agence France-presse. « Nous résistons, mais c’est très difficile avec des armes à feu contre des blindés », a déclaré un volontaire du bataillon Azov, loyal à Kiev.

L’armée ukrainienne a affirmé que l’artillerie russe avait ouvert le feu sur des positions ukrainiennes près de la localité de Bezymenne, à une trentaine de kilomètres à l’est de Marioupol. Après une série de succès, l’armée ukrainienne a perdu du terrain la semaine dernière, alors que Kiev et les Occidentaux dénoncent un déploiement de troupes régulières et d’armes lourdes russes dans l’est de l’Ukraine, ce que Moscou dément.

  • La Russie a massé des forces « sans précédent » à la frontière ukrainienne

De son côté, le Pentagone a affirmé jeudi que la Russie avait massé à sa frontière avec l’Ukraine des troupes et du matériel « bien plus puissants que tout ce que nous avons vu » depuis le début de la crise qui oppose Kiev et les séparatistes prorusses.

« Les forces [russes] déployées le long de la frontière sont dotées d’une capacité exceptionnelle, leur potentiel de destruction est sans précédent, a assuré le porte-parole du ministère de la défense américain. Il y a des troupes au sol, une plus forte concentration de pièces d’artillerie, une plus forte concentration de systèmes de défense antiaériens, une plus forte concentration de roquettes. »

  • Hubert Védrine : « On ne peut pas détester Poutine, la Russie sera toujours là »

    L’ancien ministre socialiste des Affaires étrangères, Hubert Védrine, était l’invité ce vendredi de Guillaume Durand. Il revient sur le cas de la Russie. Pour lui, on peut pas « détester Vladimir Poutine ». La Russie « sera toujours là ».

« Nous sommes vivement préoccupés », a-t-il conclu, ajoutant que « plus de 10 000 soldats russes » seraient massés le long de la frontière.

Le sommet de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, dont l’Ukraine ne fait pas partie, compte envoyer un message de fermeté à la Russie, accusée d’attiser les tensions et de soutenir les séparatistes prorusses dans l’est du pays. Dans la journée, le président ukrainien, Petro Porochenko, a annoncé en marge du sommet qu’un plan prévoyant un cessez-le-feu dans l’Est séparatiste devrait être signé vendredi, à Minsk (Biélorussie), une hypothétique avancée dans le règlement du conflit, que les rebelles se sont dits prêts à accepter.

Publicités
Catégories :Ukraine-Russie
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :