Accueil > Ukraine-Russie > Ukraine le tournant économique

Ukraine le tournant économique

Source : http://french.ruvr.ru/2014_11_30/Imprevoyante-l-Ukraine-se-debarrasse-de-son-or-0526/

L’imprévoyante Ukraine laisse filer son or

 Par La Voix de la Russie | Les réserves d’or de la Banque nationale d’Ukraine ont littéralement fondu. Selon les données officielles, en février 2014, la banque possédait 21 tonnes d’or. La directrice de banque nationale de la banque d’Ukraine Valeria Gontareva a constaté, sans donner d’explications officielles, qu’il y a actuellement 16 fois moins d’or dans la réserve nationale. Selon certaines sources, les métaux précieux détenus par l’Ukraine se seraient déjà retrouvés aux Etats-Unis.

Les agences rapportaient en mars dernier que les objets antiques qui se trouvaient sur le territoire de l’Ukraine, ont été transportés à l’aéroport de Borispol, d’où ils auraient été envoyés vers les Etats-Unis, sans subir les procédures douanières. L’événement s’est produit juste au moment où le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk devait se rendre à Washington pour mener des pourparlers sur les crédits pour l’Ukraine. Ces informations, issus de tièrces sources, n’ont été ni confirmées, ni démenties par Kiev.

Il est probable que ces informations, relayées par les médias ont été rendues publiques uniquement pour faire sensation. Cette pratique a des précédents.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé, le Conseil de la Défense de la Yougoslavie a décidé de déplacer d’urgence ses réserves d’or vers les États-Unis. C’est ainsi que 33.685 kilos d’or yougoslave pur ont été acheminés par la mer de la Grande-Bretagne, où se trouvait la représentation de ce pays vers New York. Au printemps et en été 1940, encore 14.000 kilos ont été acheminés de Yougoslavie via la Suisse et la Grèce vers les Etats-Unis. En tout, 47.000 kilogrammes d’or yougoslave se sont retrouvés aux Etats-Unis.

Pendant la guerre, le gouvernement en exil vendait cet l’or pour payer les salaires des fonctionnaires de l’Etat et subvenir aux besoins de la famille royale. Mais après la guerre, les Etats-Unis ont estimé les biens confisqués à leurs citoyens en Yougoslavie à 17 millions de dollars, alors que les historiens estiment que la valeur de ces biens ne dépasse pas 5 millions de dollars, exigeant que la Yougoslavie compense cette somme avec l’or sorti du pays. Les avocats yougoslaves insistaient sur le fait qu’en vertu du droit romain, sur lequel était basé le droit européen, il s’agissait d’une situation de Depositum miserabile – un déplacement des effets d’autrui vers un endroit tiers afin de les sauvegarder dans une situation difficile. D’après cette même clause, celui qui ne restitue pas les biens, peut être accusé de vol. Mais les Etats-Unis n’ont pas pris en compte cet argument.

Les Américains ont gardé finalement sur leur territoire 16.000 tonnes d’or sur les 47.000, en comptant même le kérosène dépensé pour les vols d’avions militaires au-dessus de la Yougoslavie et y ajoutant le coût de chaque bombe jetée sur les villes des alliés serbes à la fin de la guerre.

L’Ukraine risque de se retrouver confrontée à la même situation. Comme l’écrit l’analyse de l’agence Investkafe Dmitri Kalinitchenko, Moscou vend le pétrole en échange des dollars dont la valeur est « gonflée ». Mais la Russie les échange ensuite contre l’or dont le prix est actuellement « sous-estimé ».

Et ces mesures que prend la Russie, risquent de forcer les ploutocrates euro-atlantiques, qui déprécient les cours du pétrole, à s’en mordre les doigts. T
————————————————————————————————————————————————

Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/12/02/poutine-suspend-le-projet-de-gazoduc-south-stream-conteste-par-l-europe_4532442_3214.html

Crise ukrainienne : Poutine suspend un projet de gazoduc vers le sud de l’Europe

Le Monde.fr avec AFP | 02.12.2014 à 01h46 • Mis à jour le 02.12.2014 à 08h13

Il s’agit de l’une des premières conséquences des sanctions européennes à l’égard de la Russie dans le contexte de la crise en Ukraine. Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé, lundi 1er décembre, la suspension du projet russo-italien de gazoduc South Stream.

Porté par le géant gazier russe Gazprom, le projet, d’un coût évalué à 16 milliards d’euros, est destiné à approvisionner l’Europe en gaz russe en contournant l’Ukraine. Long de 3 600 kilomètres et d’une capacité estimée à 63 milliards de mètres cubes par an, il devait relier la Russie à l’Europe du Sud en passant par la Bulgarie pour contourner le territoire ukrainien. Le chantier avait été lancé en décembre 2012.

Mais en juin la Russie avait accusé l’Union européenne (UE) de faire pression sur certains de ses Etats membres, notamment la Bulgarie, pour qu’ils suspendent leur participation au projet. « Comme nous n’avons toujours pas reçu la permission de la Bulgarie, nous pensons que dans la situation actuelle la Russie ne peut pas poursuivre la réalisation de ce projet », a déclaré M. Poutine à l’occasion d’une visite en Turquie.

POUTINE VIRULENT CONTRE L’EUROPE

M. Poutine a jugé « ridicule » de continuer à engager des « millions de dollars » dans ce projet et a vivement critiqué l’UE, qui estime que les contrats signés par Gazprom pour ce projet violent les règles européennes de la concurrence. « Nous pensons que la position de l’Union européenne n’est pas constructive. En fait, plutôt que de soutenir le projet, la Commission européenne y a fait obstacle, a-t-il dénoncé. Si l’Europe ne veut pas de ce gazoduc, alors il ne sera pas construit. »

Vidéo suggérée sur le même sujet

  • La Russie annonce la fin du projet gazier South Stream

    ‘La Russie ne peut pas poursuivre la construction du gazoduc South Stream’ dixit Vladimir Poutine en visite lundi en Turquie. Le président russe a critiqué la Commission européenne dans ce dossier et déploré la position de la Bulgarie qui a refusé d’autoriser le passage sur son territoire du gazoduc. Le chantier de South Stream a été lancé en décembre 2012 ‘L’Europe n’aura donc pas ces volumes de gaz, au moins de la part de la Russie, a déclaré Poutine. Mais nous pensons que c’est contraire aux intérêts économiques de l’Europe. Cela endommage notre coopération. Mais c’est le choix de nos amis européens. Ce sont des consommateurs, après tout’. Alors que plusieurs contrats bilatéraux ont été signés lors de cette visite, Ankara et Moscou ont insisté sur les sujets qui les unissent. Parmi les sujets où ils s’opposent : la Syrie et l’Ukraine. ‘Nous avons discuté des Tatars en Crimée en détail, a déclaré le président de la Turquie qui a condamné l’annexion de la péninsule ukrainienne par la Russie, péninsule qui compte une minorité tatare turcophone. Sur cette question, a ajouté Erdogan, M. Poutine a dit que son approche était positive et qu’il offrait et était désireux d’offrir un maximum de droits aux Tatars Criméens, plus qu’ils n’en ont jamais eus auparavant.’ Par ailleurs, le président russe a annoncé une hausse des livraisons du gaz russe à la Turquie et une baisse de 6 % de son prix pour Ankara à partir de janvier. La Turquie arrive au deuxième rang, juste derrière l’Allemagne, des clients du gaz naturel russe. Les deux pays veulent tripler le montant de leurs échanges commerciaux afin qu’ils atteignent la barre des 100 milliards d’ici 2023. Avec AFP et Reuters

    Le président russe a même menacé les approvisionnements de l’Europe, suggérant qu’une partie de la production russe pourrait être détournée vers l’Asie. « Nous allons dérouter nos ressources énergétiques vers d’autres régions du monde et l’Europe ne recevra plus les mêmes volumes de la Russie, a-t-il insisté. Mais c’est le choix de nos amis européens. »

Publicités
Catégories :Ukraine-Russie
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :