Accueil > Non classé > la Chine dans la lutte antiterroriste…

la Chine dans la lutte antiterroriste…

Source : http://www.leparisien.fr/international/chine-la-police-annonce-avoir-tue-28-membres-d-un-groupe-terroriste-20-11-2015-5295445.php#xtref=http://news.google.fr/news/url?sr%3D1$ct2%3Dfr%252F1_0_s_5_1_a$sa%3Dt$usg%3DAFQjCNHfk9Cup6DcoO2_QQyYfH1e1YJZUw$cid%3D52779660666573$url%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.leparisien.fr%252Finternational%252Fchine-la-police-annonce-avoir-tue-28-membres-d-un-groupe-terroriste-20-11-2015-5295445.php$ei%3DNehOVqDmEp7ra5KlsIAD$rt%3DSECTION$vm%3DSTANDARD$bvm%3Dsection$did%3D6895765378682311899$sid%3Dfr_fr%253Aw$ssid%3Dw$st%3D1$at%3Ddt0

Chine : la police annonce avoir tué 28 membres d’un «groupe terroriste»

20 Nov. 2015, 07h09 | MAJ : 20 Nov. 2015, 08h58

réagir

14
Une patrouille de paramilitaires patrouille sur la place centrale d'Hotan, dans le Xinjiang.
Une patrouille de paramilitaires patrouille sur la place centrale d’Hotan, dans le Xinjiang. (GREG BAKER / AFP.)

La police chinoise a tué 28 membres d’un «groupe terroriste» au Xinjiang dans le nord-ouest du pays. Cette annonce intervient au terme d’une «opération de 56 jours» engagée par les forces de l’ordre, a annoncé Tianshan, le portail d’informations du gouvernement régional.

Radio Free Asia (RFA), financée par Washington, avait par ailleurs assuré en début de semaine, citant des sources locales, que 17 «suspects», dont sept femmes et enfants, avaient été tués par les forces de l’ordre.

L’un des membres du «groupe terroriste» s’est rendu, précise Tianshan.

Le Xinjiang, immense territoire du nord ouest de la Chine, proche de l’Asie centrale, est le théâtre de fortes tensions entre Han -l’ethnie majoritaire chinoise- et Ouïghours, des musulmans turcophone, principale ethnie de la région, hostile à la tutelle de Pékin. Les troubles meurtriers qui accablent la région sont invariablement attribués par Pékin à des groupes «islamistes» et «séparatistes».

Daech assassine un otage chinois

La «chasse à l’homme» de la police chinoise visait le groupe d’assaillants qui avait pris pour cible une le 18 septembre une mine de charbon isolée du sud-ouest du Xinjiang. Cette attaque avait fait 16 morts, dont cinq policiers et 11 «personnes innocentes de différentes ethnies», précise Tianshan.

Mercredi, dans les pages de son magazine de propagande, le groupe Etat islamique (ou Daech) annonçait  l’assassinat d’un otage Chinois. «La Chine condamne avec véhémence cet acte sauvage» de Daech avait alors déclaré le président  XI Jinping, cité par l’agence Chine nouvelle.

Après les attentats de Paris vendredi 13 novembre, la Chine avait été prompte à réagir, se disant «profondément choquée» et le président Xi Jinping condamnant un «acte barbare». Pékin avait cependant rapidement insisté sur le fait que la Chine, au même titre que la France, devrait être aussi considérée comme «une victime» du terrorisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Catégories :Non classé
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :